Tout ceci n’est que comédie

30 Août

Il s’attaque systématiquement aux clichés dont est fait le langage de la tribu, parce que ce langage est fait à son tour d’habitudes confortables dont notre vie s’enveloppe.
(…) mais Watt est un personnage de Beckett, c’est-à-dire qu’il n’existe pas.
La punition, l’enfer terrestre, c’est ce qu’il nomme le plus souvent « mon pensum », c’est l’astreinte à écrire.
La parole est toujours étrangère au cœur de silence qui est la vérité du moi.
Nul n’est là pour répondre au besoin d’être entendu, de communiquer.
« jeu » doit être, si l’on traite de Beckett, d’un emploi constant.

La parole leur est extorquée par un projecteur.
La réponse à la lumière est instantanée.

noir l’idéal/darkness best
ça va mal jusqu’à noir noir
et tout va bien.

il souffre donc il est.

Tout cela n’était que comédie

Publicités

Une Réponse to “Tout ceci n’est que comédie”

  1. Krap 5 septembre 2011 à 23:20 #

    le temps est espace…peut être ?
    que fait on du vide dans Beckett ? que faire des silences dans Beckett ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :